Conception

Phytoépuration de l’eau

Il s’agit d’un système de traitement des eaux utilisant des plantes (généralement plantes macrophytes), des substrats et des microorganismes au sein d’une zone humide artificielle (où Les systèmes de phytoépuration peuvent être composés d’un ou plusieurs filtres plantés.

Ossature Bois

Les murs sont réalisés sur la base d’une structure constituée de montants et traverses en bois de section 200 x 45mm.Un isolant en laine de bois de 200mm est placé dans l’épaisseur de l’ossature bois la résistance thermique est renforcée par un double mur isoler à l’intérieur avec un vide d’air entre les deux, selon les normes thermiques.Pour une isolation parfaite de votre habitation, il est possible de doubler cette structure d’une isolation extérieure en périphérique afin de supprimer les ponts thermiques et garantir une parfaite étanchéité à l’air.Construits par des professionnels qualifiés, nos ossatures sont de Fabrication Française, conforme aux dernières normes en vigueur et construite dans le respect du DTU et de la dernière réglementation thermique.Les matériaux de construction sont modifiables selon vos souhaits, l’ossature est réalisée avec des bois certifiés.L’isolation de nos murs est supérieure aux normes en vigueur actuelle.

Solaire

Un panneau solaire photovoltaïque est une surface plate qui permet de convertir l’énergie produite par les rayons du soleil en électricité. Cette électricité est considérée comme renouvelable puisque sa source, le soleil est inépuisable. Elle n’a donc pas besoin d’un combustible pour être créée. En cela, elle s’oppose aux centrales à gaz et à charbon, basées sur la combustion d’énergie fossile ou à la production d’électricité nucléaire fondée sur l’uranium.

Tout d’abord, l’autoconsommation photovoltaïque permet d’atteindre jusqu’à 50 % d’autonomie énergétique.

Ensuite, l’État subventionne encore l’installation de panneaux solaires au travers d’une prime à l’autoconsommation et du rachat de l’électricité non consommée. .
Les panneaux solaires photovoltaïques sont la solution à privilégier pour produire son électricité.

Reste maintenant à savoir de quelle quantité d’électricité vous avez besoin pour alimenter votre maison.

Permaculture / serre

La permaculture est un mode de culture (ou, à plus grande échelle, un système agricole) qui utilise des principes d’écologie et des savoirs traditionnels pour reproduire un écosystème naturel dans sa durabilité, sa stabilité, sa résilience (c’est-à-dire sa capacité à revenir à son état initial après avoir subi une modification) et sa diversité.
Plus simplement, la permaculture reproduit ce que fait la nature : les êtres vivants, animaux et végétaux, y vivent en équilibre ; le sol est nourri par les plantes qui y poussent puis y meurent ; les végétaux de grande taille protègent les plus fragiles du vent et du soleil brûlant ; les plantes y sont adaptées au sol et au climat, et elles se ressèment toutes seules… Dans un jardin en permaculture, le jardinier agit un peu comme un chef d’orchestre : il veille à l’harmonie générale mais laisse chaque instrument jouer sa partition.
Un jardin en permaculture représente donc un système presque autonome, pérenne, où le jardinier laisse faire la nature au lieu d’aller contre elle. Il met à profit les interactions naturelles plutôt que de corriger en permanence un système rendu artificiel. Il compose avec la biodiversité et le recyclage naturel de la matière, plutôt que de viser la monoculture à grand renfort de pesticides et d’engrais chimiques.

img

Bioclimatique

L’objectif principal est d’obtenir le confort d’ambiance recherché de manière la plus naturelle possible en utilisant les moyens architecturaux, les énergies renouvelables disponibles et en utilisant le moins possible les moyens techniques mécanisés et les énergies extérieures au site. Ces stratégies et techniques architecturales cherchent à profiter au maximum du soleil en hiver et de s’en protéger durant l’été. C’est pour cela que l’on parle également d’architecture « solaire ».
Afin d’optimiser le confort des occupants tout en préservant le cadre naturel de la construction, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Une attention tout particulière sera portée à l’orientation du bâtiment (afin d’exploiter l’énergie et la lumière du soleil), au choix du terrain (climat, topographie, zones de bruit, ressources naturelles, …) et à la construction (surfaces vitrées, protections solaires, compacité, matériaux, …).

La conception bioclimatique consiste à tirer le meilleur profit de l’énergie solaire, abondante et gratuite. En hiver, le bâtiment doit maximiser la captation de l’énergie solaire, la diffuser et la conserver. Inversement, en été, le bâtiment doit se protéger du rayonnement solaire et évacuer le surplus de chaleur du bâtiment.

Isolation

il est important de connaître les dangers propres aux matériaux ordinairement utilisés : fibres allergènes des laines de verre et de roche, émanation de gaz toxiques du polystyrène sous l’action de la chaleur… Les matériaux d’isolation écologiques (laine de coton, liège, laine de bois, chanvre, ouate de cellulose, lin..) sont principalement issus de végétaux, mais aussi du recyclage.

De plus, leur production n’entraîne pas de pollution pour l’environnement. Car ils sont élaborés selon des procédés nécessitant de faibles dépenses d’énergie. En outre,ils reçoivent des ajouts minéraux non toxiques. Ce sont des silicates destinés à les protéger des insectes, champignons, rongeurs et risques du feu.

Enfin, la fabrication de la ouate de cellulose ou de la laine de coton consomme 30 fois moins d’énergie que celle du polystyrène !

isolants bio-sourcés : il s’agit d’isolants d’origine végétale (laine de bois, de chanvre, de lin, de coton, liège, paille…), d’origine animale (laine de mouton, plumes d’oie) ou issus du recyclage (ouate de cellulose fabriquée à partir de prospectus, le textile recyclé fabriqué à partir de vieux tissus). Les performances thermiques sont bonnes et ces isolants sont généralement assez denses (idéal dans les combles pour un bon confort d’été). Ils permettent aussi une évacuation naturelle de la vapeur d’eau (notamment les isolants d’origine végétale) et ont l’avantage de posséder un bilan environnemental très favorable. À ce titre, la ouate de cellulose constitue probablement le meilleur rapport performance/prix/confort d’été/environnement.

img

Chauffage 

Le Chauffage fait appel aux énergies renouvelables et surtout aux énergies disponibles localement. Le bois sera souvent la ressource choisie, dans un poêle. Les poêles à bois à accumulation seront parfaitement adaptés puisqu’ils permettent un chauffage prolongé sur des surfaces importantes. Le poêle hydro ou poêle bouilleur est également judicieux pour les maisons autonomes disposant d’un circuit de chauffage central. Le poêle à bois hydro sera raccordé au circuit d’eau pour chauffer l’ensemble de la maison et pourra également produire l’eau chaude sanitaire en étant raccordé au ballon. C’est un chauffage qui sera peu coûteux, écologique et surtout totalement autonome. Les poêles ou fourneaux à bois assureront également la cuisson.Des panneaux solaires thermiques peuvent également contribuer à la production de l’eau chaude sanitaire. On parle de chauffe-eau solaire pour la production de l’eau chaude uniquement sanitaire. L’installation comprend des panneaux solaires installés sur le toit ou au sol sur un support incliné ainsi qu’un grand ballon d’eau. La combinaison du solaire et du bois permettra d’exploiter au maximum le gisement solaire et de faire appel au bois lorsque l’ensoleillement n’est pas suffisant. Dans tous les cas, la maison sera complètement autonome pour se chauffer.

Ventilation